RETOUR SITE SEDUS

Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Environnements de travail urbanisés – qu’est-ce que cela signifie ?

Différentes approches du travail hybride

Alors que les postes de travail sont de plus en plus urbanisés et flexibles, une nette tendance se dessine en faveur du travail hybride. Les Sedus INSIGHTS examinent comment concevoir les futurs postes de travail pour être adaptés à un modèle hybride.

Selon une étude de JLL datant de 2022, 60 % des travailleurs préfèrent les modèles de travail hybrides au travail exclusif au bureau ou à domicile. Cette préférence bouleverse les structures de travail traditionnelles et met les entreprises au défi de développer de nouvelles stratégies.

La nécessité d’une bonne raison

La motivation des collaborateurs est un facteur déterminant pour la conception d’environnements de travail urbanisés. Une étude menée par Microsoft Worklab en 2022 a révélé que 73 % des travailleurs ont besoin d’une raison valable pour se rendre au bureau, au-delà de l’obligation professionnelle. Cette évolution contraint les entreprises à concevoir des espaces de bureaux plus attrayants et fonctionnels, allant au-delà de simples espaces de travail.

La flexibilité comme stratégie clé

La pandémie a accéléré l’utilisation d’espaces flexibles. 41 % des locataires utilisent davantage les espaces flexibles dans le cadre de leur stratégie de lieu de travail après la pandémie, selon JLL en 2021. Cette flexibilité permet aux collaborateurs de choisir différents lieux de travail en fonction de leurs besoins et de la nature de leurs tâches, qu’il s’agisse du bureau, du bureau à domicile ou d’un « troisième lieu », appelé « tiers-lieu ».

L’essor des troisièmes lieux

Étant donné que nous pouvons travailler pratiquement partout, la raison d’aller au bureau doit aller au-delà du simple travail. Les bureaux, qui sont en concurrence constante avec les nouveaux lieux de travail, évoluent, tout comme la manière dont les villes sont vues et vécues. Les quartiers d’affaires doivent désormais tenir compte du fait que les collaborateurs passent une partie importante de leurs journées de travail en dehors des immeubles de bureaux, ce qui influence la demande d’espaces de bureaux traditionnels et l’utilisation des équipements urbains.

De nombreuses possibilités de travail alternatives, au-delà du domicile et du bureau, voient le jour dans les zones urbaines. Les « tiers-lieux »connaissent une période de floraison et proposent des modèles et des formes variés qui vont au-delà des cafés et des espaces de co-working. Une étude de JLL souligne que le travail hybride ne se limite désormais plus à la maison et au bureau; une multitude de lieux différents font désormais partie de la semaine de travail typique, car les collaborateurs redéfinissent les frontières entre vie privée et vie professionnelle, qui deviennent souvent floues. C’est là que les experts parlent de « work-life blend ».

Hôtels et restaurants comme espaces de travail

De plus en plus d’hôtels et de restaurants se transforment en espaces de travail informels, plus discrets qu’un bureau, mais tout aussi bien équipés et aussi accueillants qu’une maison, mais sans ses distractions. Le « Working from_The Hoxton », qui a ouvert ses portes à Bruxelles en juillet 2023, en est un exemple. Il s’agit d’un hybride d’hôtel et d’espace de co-working avec près de 200 chambres et 500 postes de travail différents.

Une nouvelle culture de travail

La diversité des tiers-lieux dans les villes marque un changement sensible de la culture du lieu de travail. La distinction traditionnelle entre les employés de bureau et les nomades numériques s’estompe de plus en plus. Les collaborateurs choisissent des modes de travail différents en fonction des exigences spécifiques de la tâche ou de la nécessité de collaborer. Ces changements poussent de nombreuses entreprises et aménageurs d’espaces à expérimenter de nouveaux formats et fonctions afin de transformer les immeubles de bureaux traditionnels en « meilleurs endroits pour travailler ».

Un changement dans notre perception de l’espace et le temps

L’introduction d’un modèle de travail hybride ne signifie pas seulement que l’on peut choisir le lieu de travail, mais aussi le moment de la journée où l’on travaille. Cette flexibilité et cette liberté remettent en question la culture traditionnelle du lieu de travail et créent de nouvelles possibilités pour un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

En résumé, les environnements de travail urbanisés offrent un large éventail de possibilités de travail flexibles et hybrides. Cette évolution remet en question les méthodes de travail traditionnelles et nécessite une révision de la définition et du fonctionnement d’un espace de travail. Cela ouvre des perspectives passionnantes pour l’avenir du travail et l’aménagement de nos villes.

Pour en savoir plus, consultez le dernier numéro de Sedus INSIGHTS. 

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]